Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
ReporterDeFortune

Côte d'ivoire : Les métiers de la justice rencontre le ministre

                            Côte d'ivoire : Les métiers de la justice rencontre le ministre 

 

Les métiers de la justice (notaires, avocats, huissiers et autres) rencontrent le ministre d'état, garde des sceaux, ministre de la justice, des droits de l'homme et des libertés publiques, Me Gnénéma Amadou Coulibaly pour les orientations de l'année 2014.

Malgré les bons résultats obtenus les deux dernières qui ont précédé l’année 2014, la Présidente de la Chambre des Notaires reconnaît que beaucoup de réformes restent en chantier pour moderniser et redynamiser la pratique notariale en Côte d’ivoire.

Dans son discours prononcé à l’occasion de la nouvelle année 2014 Maitre Koné Mahoua Présidente de la Chambre des notaires de Cote d’Ivoire a exprimé sa satisfaction devant les efforts du gouvernement pour doter la COTE D’IVOIRE d’un appareil judiciaire performant. Cependant, a- t-elle fait remarquer, l’année 2013 fut une année difficile, particulièrement pour le Notariat.

Toutefois elle reconnaît que le premier trimestre de l’année 2014 est porteuse des signes d’espoir en raison de l’ampleur des projets que l’Etat est en train de réaliser. 

Après avoir fait le bilan à mis parcours de son Mandat à la tête de la Chambre, Maitre Koné Mahoua a saisi l’occasion pour montrer l’importance d’un Appareil judiciaire moderne dans un état qui aspire à l’amélioration de l’environnement des affaires et/ou au développement économique et social, tel la COTE D’IVOIRE. Le Notariat étant au centre du monde des affaires il importe que des efforts soient déployés pour le redynamiser en vue de l’emmener vers l’excellence et la performance.

Ainsi pour joindre l’acte à la parole, la Chambre des Notaires de COTE D’IVOIRE a organisé ses Etats Généraux, du 20 au 21 janvier 2014 à GRAND BASSAM pour débattre du thème intitulé : «Le Notaire et la sécurité de ses clients».

Pour Maitre Koné Mahoua, le choix de ce thème s’explique par le fait que les Notaires, «hommes de l’écrit et des contrats » ont décidé de revisiter la pratique notariale et le concept même de l’authenticité, pour mieux se les réapproprier, dans cette période où l’on assiste à la « renaissance » de toutes les institutions ivoiriennes.

Pendant ces assises il a été question d’éthique et de déontologie car l’acte notarié est comparable à une décision de justice en dernier ressort ; En conséquence il n’est pas tolérable que la parcelle de pouvoir que l’autorité publique a accordée au Notaire en lui délégant son sceau, puisse se trouver suspectée pour cause d’un éventuel manquement, a souligné la Présidente de la chambre.

En concluant son discours Maitre Koné Mahoua a plaidé pour une meilleure prise en compte des préoccupations des Notaires et de la protection de ceux-ci.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article